Bienvenue au
Walrus Institute

Vous vous demandiez à quoi ressemble la vie quotidienne d’une maison d’édition pulp et nerd ? Monstres sanguinaires, cellules capitonnées, orang-outans explosifs, cabinets de torture et cyborgs littéraires, rien que de très ordinaire en vérité. Mais puisque vous y tenez, le Walrus Institute et ses prisonniers (pardon, ses auteurs) vous proposent de faire le tour du propriétaire. Faites la connaissance des pensionnaires d’une des plus mystérieuses fabriques de littérature alternative du XXIe siècle (et en plus, c’est gratuit). À lire également sur Wattpad.


cover

WALRUS INSTITUTE #1 : L’ANTHOLOGIE INTERDITE

En enquêtant sur l’incendie mystérieux qui a ravagé une vieille bâtisse, l’inspecteur Varosky découvre avec stupéfaction les évènements hors du commun qui ont pris place en ses murs. Le Walrus Institute était davantage qu’une vieille maison : c’était une pépinière d’un genre un peu spécial, puisqu’elle abritait de jeunes auteurs en mal de reconnaissance, dans le but de les former à… à quoi déjà ? À travers les témoignages de ces malheureux écrivains, le fonctionnaire de police lève petit à petit le voile sur les effroyables secrets du manoir, jusqu’à révèler les abominables et indicibles pratiques du docteur Saïemonne, le maître des lieux, et de ses sbires.

Anthologie de textes courts aussi fantastiques qu’horrifiques, voire même délirants, issus des imaginations fertiles de Stéphane Desienne, Michael Roch, Aude Cenga, Jacques Fuentealba, Lilian Peschet, Julien Morgan, Loïc Corwyn, Sozuka Sun et Jérémy Semet, Walrus Institute : l’anthologie interdite est une occasion rêvée de découvrir le travail de nos auteurs maison.

Prix : gratuit — télécharger


33

WALRUS INSTITUTE #2 : MONSTERS

Avec ses auteurs retenus de gré ou de force pour conquérir le monde par le divertissement, le Walrus Institute est un lieu aussi redouté que mystérieux : école d’écriture le jour, atelier démoniaque le soir, prison pour auteurs la nuit, personne n’en franchit les portes sans avoir une bonne raison de le faire. Dirigé d’une main de fer (au sens littéral) par Herr Doktor Saiëmone et son fidèle assistant Heller Corwin, cette maison de fous accueille les pires énergumènes de la scène littéraire francophone, pour le plus grand bonheur de ses lecteurs.

Les dingues sont de retour ! Onze auteurs pour onze histoires — lisibles séparément ou d’un seul bloc, du sang, du rire, des bazookas, des singes zombies et surtout, beaucoup de monstres… vous attendent dans ce nouvel opus du Walrus Institute. Avec, dans l’ordre : Alex Evans, Vincent Corlaix, Hubert Vittoz, Stephane Desienne, Sophie Fischer, Nicolas Cartelet, Michael Roch, Lilian Peschet, Jacques Fuentealba, Aude Cenga, Anthony Boulanger et Cécile Duquenne.

Prix : gratuit — télécharger


 

WALRUS INSTITUTE #3 : PULP WARS

Après la mort de Palmer McGrady, auteur fétiche de Bang Bang Press, broyé par une moissonneuse-batteuse alors qu’il faisait la sieste dans un champ après avoir fumé en une semaine la consommation annuelle moyenne de weed d’un Jamaïcain, après la disparition de son acolyte Spike Bonham-Carter, enlevé en 1982 par des extraterrestres, Arthur McMayhem, leur éditeur, était le dernier défenseur du pulp. Mort en 2013 après un interminable combat contre un cancer du foie, de la gorge, des intestins, du cerveau et du sang ayant dégénéralisé, il avait jusqu’au terme de sa lente agonie défendu les couleurs de ce genre en perdition. Réduit à contempler le champ de ruines qu’était devenu le paysage littéraire, McMayhem avait vu peu à peu tous les écrivains de son écurie se détourner de lui pour torcher de la romance, des manuels de coaching personnel ou des livres de cuisine.

Avec l’extinction de cette mythique maison d’édition, on croyait la véritable essence du pulp disparue à jamais. Certes, Walrus avait bien traduit quelques-uns de leurs titres, mais sans qu’on sache trop pourquoi, le Morse avait délaissé ce filon juteux… Et voilà qu’inexplicablement, aujourd’hui, comme un fantôme surgi du passé et ivre de revanche, comme un phénix qui renaît de ses cendres, Bang Bang Press refait parler de lui. Comme un bruissement d’ailes de papillon sur les réseaux, comme une musique de film d’horreur annonçant un déchaînement de violence inouïe… Pulp’s not dead!

Walrus Institute 3 : Pulp Wars est un recueil de nouvelles publié par Walrus mais orchestré par ses propres auteurs, avec des textes de Jacques Fuentealba (également aux manettes de l’anthologie), Jérémie Lebrunet, Vincent Corlaix, Olivier Saraja, Absinthe Pandémos, Stéphane Desienne, Ophélie Bruneau, Dominique Lémuri, Sandrine Scardigli, Célia Deiana, Antony Boulanger, Jean-Basile Boutak et Lilian Peschet.

L’éditeur ne saurait être tenu responsable des éventuelles pertes de santé mentale provoquées par la lecture de ce brûlot.

Tremblez car une nouvelle guerre du pulp se profile !

Prix : gratuit — télécharger