Customer Login

Lost password?

View your shopping cart

Transoxiane

Transoxiane

Transoxiane

Misère Balkaï n’est pas une chamane de contes de fées ou de légendes africaines : c’est une traceuse, capable de retrouver ceux qui ont disparu en parcourant les paysages tourmentés de la Transoxiane, notre monde intérieur. Ces transes mystiques lui permettent de subsister comme d’autres font de petits boulots. Un endroit abrité pour dormir, quelques grammes de junkfood, un peu d’herbe pour mieux faire glisser son esprit en Transoxiane, Misère n’a pas beaucoup de besoins, même si la vie ne lui a pas fait de cadeaux.

Auteur : Guillaume Vissac [www/twt]

Genre : fantastique / urban fantasy

Parution : 2014-2015

bandeau-transoxiane-2
cover

TRANSOXIANE #1 : BARBE-BLEUE

Misère Balkaï n’est pas une chamane de contes de fées ou de légendes africaines : c’est une traceuse, capable de retrouver ceux qui ont disparu en parcourant les paysages tourmentés de la Transoxiane, notre monde intérieur. Ces transes mystiques lui permettent de subsister comme d’autres font de petits boulots. Un endroit abrité pour dormir, quelques grammes de junkfood, un peu d’herbe pour mieux faire glisser son esprit en Transoxiane, Misère n’a pas beaucoup de besoins,même si la vie ne lui a pas fait de cadeaux.
Quand Maude, une adolescente solitaire et amatrice de jeux en ligne, disparaît sur le chemin du collège, certains pensent à une fugue. Misère, elle, sait entendre les âmes : elle sent que la jeune fille est prisonnière quelque part, mais où ? Grâce à quelques affaires personnelles glanées chez la mère, la chamane piste la trace de Maude en utilisant la peau d’une vieille connaissance. Mais cette région de la Transoxiane réserve de dangereuses surprises : labyrinthes, faux-semblants et dents aiguisées, Misère Balkaï devra une fois de plus composer avec les ombres… au risque d’y laisser sa peau.
Dans une ambiance urbaine oppressante et étrangement familière, Guillaume Vissac réussit l’exploit de nous offrir une véritable fantasy urbaine et sombre à la française, où la ville devient le terreau des angoisses sourdes et des pensées les plus noires. On pense forcément à Neil Gaiman en entrant dans cet univers riche, déjà familier, que nous avons peut-être quelquefois visité en rêve avant que le jour ne vienne nous en tirer. Le langage brut de l’auteur, presque scandé, embarque le lecteur par sa propre rythmique, conférant à Transoxiane son statut d’œuvre à part.

Prix : 1,49€ — acheter [epub + mobi]


cover

TRANSOXIANE #2 : LA TROISIÈME MARCHE

Sitôt qu’Alexeï débarque dans la ville-monde de Vaǯmba, le marcheur sent que quelque chose ne tourne pas rond en Transoxiane. L’hôtel Malvenu, où il prend ses quartiers, est peuplé d’une foule de personnages aussi inquiétants qu’hétéroclites. Pire, il semblerait qu’on attende sa venue. Comment dès lors retrouver Lune Louise, cette mystérieuse jeune femme dont le prénom lui a été soufflé jusque dans l’infra-monde par Misère Balkaï et qui semble courir un grand danger ?
Car le loup rouge, que chacun redoute, rôde dans les couloirs en attendant son heure : celle de tuer l’inconnue qu’Alexeï a pour mission de secourir. Pendant ce temps, de l’autre côté du monde, Misère mène l’enquête autour d’une étrange femme recluse dans son appartemment et dont personne ne voit jamais le visage. Les deux histoires seraient-elles les extrémités d’un même fil ?

Prix : 2,49€ — acheter [epub + mobi]


photo

L’auteur

Transoxiane est une série en plusieurs épisodes de Guillaume Vissac, jeune auteur déjà bien connu du public pour des fictions hybrides et hautement poétiques comme Accident de personne ou encore Coup de tête aux éditions Publie.net. Après avoir étudié les Lettres à Saint-Etienne, il vit désormais à Paris où il travaille le jour, écrit la nuit et lit debout dans les couloirs carrelés du monde souterrain le reste du temps. Son blog Fuir est une pulsion est un incontournable pour les amateurs de littérature numérique : il s’y livre à d’étranges rituels, comme par exemple traduire le Ulysse de James Joyce au jour le jour, phrase après phrase, en langue pirate.

Bonus

> Guillaume Vissac parle de Transoxiane sur son blog Fuir est une pulsion.

> Découvrez et lisez différents portraits de Misère Balkaï brossés par les personnages rencontrés par l’héroïne (toujours par Guillaume Vissac).

> Vision d’artiste : Nisan Gogo a tiré de sa lecture de Transoxiane quelques croquis saisissants.

> Une lecture à haute voix des premières lignes du roman, par Eric Schulthess :


Critiques :

> Chez La Pile à Lire : « j’ai pris un énorme plaisir à lire… »

> Chez Furtiv.es : « Il semble qu’il vient d’écrire là son meilleur livre »