Le Cabinet des Ombres : petit jeu littéraire

À l’occasion de la sortie jeudi 4 décembre 2014 du premier épisode de la série Le Cabinet des Ombres, l’auteur Clara Vanely s’est amusée à en rédiger des quatrièmes de couverture « à la manière de » sur son site Les Arches de Verre. Nous vous proposons de les découvrir réunies ici sur une seule page. N’hésitez pas à visiter sa page web !

BAT2_cabinetdesombreslogoblack

***

À la manière de… Un Eclat de Givre d’Estelle Faye

Paris, 1880. A la veille de l’Exposition Universelle, la ville est un vaste chantier, surpeuplé, foisonnant, nimbé dans les vapeurs des olfactiveurs et écrabouillé sous la botte des Prussiens. Là vit Ernest Bonenfant, héliographe de son état, filou impénitent et traqueur à la solde de l’Ether. Ernest enquille les contrats moisis et les magouilles plus ou moins légales pour tromper l’ennui et boucler les fins de mois difficiles.

Mais quand le sculpteur Auguste Rodin disparaît mystérieusement en lui abandonnant la surveillance de son effroyable Porte des Enfers, que Camille Claudel lui est fourrée dans les pattes et que les Rêveurs commencent à tomber comme des mouches autour de lui, il ne se doute pas un seul instant que son existence est sur le point de connaître un grand bouleversement…

 

À la manière de… Gagner la guerre de Jean-Philippe Jaworski

Après dix heures de bras de fer à l’Hémicycle, lorsqu’il apprend que les rupins de l’Ether viennent de le priver de son droit d’errance et de le condamner à croupir de l’autre côté des Arches, Ernest Bonenfant se dit que le grand Nihil vient de lui jouer un sacré tour de vache. Avant d’avoir eu le temps de se retourner, le voilà débarqué à Paris sous l’autorité du Procurateur Bartholdi.

Purger une peine d’alterration, c’est bien joli, mais quand, à la veille de l’Exposition universelle, la ville est un vaste merdier tenu en respect par une bande de soiffards prussiens et que de toute évidence, quelqu’un en veut à ceux de son espèce, ce sont les ennuis qui commencent à pleuvoir. Bonenfant en vient vite à regretter les traques lointaines et les bonnes vieilles magouilles entre Rêveurs. Désormais, pour sauver sa peau, c’est dans les salons, parmi les députés en habit, les putains et les succubes, qu’il faut jouer de l’annihilateur. Mais il se trouve que les annihilateurs, justement, c’est plutôt son rayon…

 

À la manière de… L’ombre du vent de Carlos Luis Zafon

Paris, ville-labyrinthe, étrange et fantasmagorique, marquée par la défaite et endeuillée par l’ombre des Prussiens. Par un matin brumeux de 1880, à la veille de l’Exposition universelle, le député Courcy, maître Rêveur de surcroit, est retrouvé mort dans une vespasienne sur les grands boulevards. L’héliographe Ernest Bonenfant, alterré qui rêve toujours de sa mère-Patrie, est sommé par le Procurateur Bartholdi de se lancer sur les traces de l’assassin. Là, sa route croise celle de Camille Claudel et de la Porte des Enfers. L’effroyable sculpture va changer le cours de leur existence et les entraîner dans un labyrinthe d’aventures et secrets dissimulés dans les entrailles de Paris…

 

À la manière de… Boulgakov, Le Maître et Marguerite

Comment définir l’Ailleurs ? Les personnages de ce récit sont Paris, un traqueur mythomane, Camille Claudel et Auguste Rodin, la plus belle femme du monde, un succube aux cheveux rouges et la Porte des Enfers… On y trouve des meurtres atroces, un bordel à l’oriental et des vespasiennes.

 

À la manière…  d’un roman Young Adult

Traqueur impulsif et arrogant, Ernest a commis une grave erreur. Mis au banc des accusés par ses semblables, il est déféré devant le tribunal des Dynasties. Dans les couloirs de l’Hémicycle qui courent entre les mondes, les chefs des Rêveurs se sont réunis pour le juger et leur décision est irrévocable : Ernest doit quitter l’Ether. Le voilà catapulté à Paris dans une contrée hostile et pavée de mystères. Pour racheter sa faute, il accepte de servir de protecteur à Camille Claudel, sculptrice de génie à la beauté glaciale, hostile à l’Ether depuis des années  et rappelée pour veiller sur ‘La Porte des Enfers’. En dépit de leur mésentente, lorsqu’une série de meurtres sordides est perpétrée dans le sillage de la ‘Porte’, ils réalisent que leur enquête les expose à un terrible complot… et que leurs destins sont étroitement liés.

Car dans l’Ombre, un mystérieux adversaire rassemble ses troupes pour reprendre le contrôle de l’échiquier…

 

À la manière… des romans de Jean-Christophe Grangé

Paris, 1880. Ernest Bonenfant, ex-gloire des traqueurs de l’Outre, et Amilcar Bartholdi, Procurateur au passé sulfureux, croyaient tout connaître de la corruption et des ombres qui empestent Paris. Pour des Rêveurs comme eux, c’était aussi commun qu’une descente de railles dans un tripot. Mais ils vont rencontrer pire encore. Des Lueurs annihilées, des corps mutilés dans des mises en scène macabres signées d’un dragon bleu. Attentat orléaniste ou horde de tueurs maniaques ? Ernest Bonenfant se lance dans une traque vertigineuse des couloirs de l’opéra aux caveaux du boulevard du crime. Mais la vérité qui l’attend dépasse son imagination…

 

À la manière… des romans de Terry Pratchett

Ernest Bonenfant est fait comme un rat : le Procurateur a parlé, la chasse à l’homme est ouverte. Hier maître Rêveur et traqueur de l’Ether (son hémicycle, ses Dynasties, ses lois imprescriptibles et ses fûts de cykeon), il ne lui reste désormais que son astuce naturelle, un chapeau bleu Tunon et le nom d’emprunt d’un amant ridicule (Laissez tomber.).

Il pleut. Il gèle. S’il ne traverse pas la Seine pour retrouver l’assassin du député Courcy il croupira pour le reste de ses jours dans cette satanée contrée. Et le fleuve est à ses trousses. Sournois. Rapide. La crue gagne sur lui…

Voici le premier épisode du ‘Cabinet des Ombres’on y trouve des Prussiens, des succubes, des intrigues politiques, des héros et deux chats.

 

À la manière… d’un roman Harlequin

Lisandru est furieux. Comment Ernest Bonenfant a-t-il pu le trahir alors qu’il a renoncé à tout par amour pour lui ? Car c’est bien pour ce traqueur arrogant que le Corse a renoncé à l’héritage qui devait assurer son avenir et quitté Porto-Vecchio pour s’installer à Paris dans un garni sordide ! A-t-il eu tort de croire que ses serments brûlants signifiaient quelque chose ? N’est-il pour lui qu’un Familier parmi tant d’autres ? Même si cette hypothèse lui brise le cœur, il sait qu’aujourd’hui sa rubrique au « Vapeur » compte avant tout… Et pour forcer son amant à lui revenir et à assumer ses promesses, Lisandru est prêt à tout. Même à révéler au journal le plus en vogue de Paris son secret le plus dangereux — et peu importe si pour cela il devra mettre en péril l’équilibre de son existence et de celle de ses semblables…

 

À la manière… de Harry Potter

Dans un Paris sous les eaux, Ernest Bonenfant s’apprête à rejoindre Camille Claudel pour lui enseigner les bases de l’Evocation. Bientôt, cette dernière sera envoyée en Ether pour se perfectionner dans l’art des Rêveurs. Mais pourquoi Bartholdi, le procurateur général, décide-t-il soudainement de le convoquer chez lui et de lui donner, en plus de ses charges professorales, mission d’enquêter sur le meurtre du député Courcy ? Dans quelles extraordinaires aventures au cœur de la capitale enfumée va-t-il les envoyer ?

Emotion, aventure, art du suspense… Clara Vanely révèle dans ce premier épisode la fascinante complexité de l’univers qu’elle a créé avec Roman H. Grey, et met en place tous les ressorts d’un arc narratif époustouflant.

 

À la manière de… Game of thrones de G.R.R. Martin

Il y a bien longtemps, dans une contrée dont le nom s’est perdu dans les limbes du Nihil, l’ouverture de la Porte des Enfers a bouleversé l’équilibre entre les mondes. La crue est de retour et du fond des caveaux glacés,  dans le ventre humide de Paris, des forces sinistres ont commencé à remonter, loin au-delà des grandes Arches de Verre. Au cœur de ce conflit se dresse Amilcar Bartholdi,  Procurateur de l’Outre, aussi dur et inflexible que l’Ether qui l’a engendré, et son bras armé, le traqueur Bonenfant. Sorti des entrailles glacées de Paris, porté par un parfum d’orient, voici un conte de Rêveurs et de flâmes, de mercenaires et de putains, d’ombres et de succubes, assemblés tous ensembles par un présage sinistre.

montgolfiere-good

Commentaires

comments